X
Bienvenue !


Perdu ou oublié ?

C'est votre première visite de

X

Envoyer un message

Mon nom :


Mon prenom :


Mon email :


Objet :


Mon message :

Fiche / Notice / Image
Nom :
Prénom :
Naissance :
Décès :




Vous pouvez saisir le titre d'un ouvrage ou la cote d'une archive :

Titre/Acte :
Auteur/Cote :
Page(s):


   Année :

ou une notice individuelle familiale générale   Public
Si la notice provient de Wikipédia, recopiez ci-dessous l'adresse de
la page Wikipédia (c'est obligatoire !) : Plus...
Nouveau sujet
Le Forum

Date Auteur Sujet  


21.05.2018   21:51

CapPerg
Catherine de CHAPELU
Notaire Royal
Notice
Arbre


16.05.2018   11:47

rivieral
Jacques d' (seigneur de la Bastide) ADILLON de SAMPZON
http://en.calameo.com/read/0003575507889753fbe19

Voir lé généalogie ADILLON de SAMPZON

Source : article de Wikipedia (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA
Notice
Arbre


14.05.2018   10:01

MON0628
Frank-Théobald DILLON

Lieutenant-général, frère du précédant, onzième et dernier enfant de Robert Dillon, né à Bordeaux en 1764 et mort à Paris en 1837. Engagé dans les Volontaires étrangers de la Marine (1778), il part pour l'Amérique avec ce corps, devenu Légion de Lauzun, dans l'armée de Rochambeau; est nommé lieutenant aux Hussards de Lauzun (1782), capitaine (1785), fait ses preuves de chevalier de Malte, et est promu major au régiment de Dillon. Il rejoint ce dernier corps qui s'était reformé dans l'émigration et qui passa au service de l'Angleterre(1794) pour tenir garnison en Portugal, à Minorque, à l'île d'Elbe, en Corse. Lieutenant-colonel en 1800, i lsuccède à son frère Edouard dans le commandement du régiment de Dillon (1801) qui se rend en Egypte, et prend part à la deuxième bataille d'Aboukir. Rentré en France à la Restauration, Franck Dillon est nommé maréchal de camp, 28 février 1815, commandant le département des Hautes-Alpes, puis la subdivision de Dijon. Chevalier de Saint-Louis, puis de la Légion d'honneur (1820). Il est admis à la retraite (1825) avec le grade de lieutenant-général honoraire.
Notice
Arbre


09.05.2018   20:23

gavrais56
Gilette ROBIOU
Mariage:
Archives numérisées d'Ille et Vilaine:
Acte de mariage / Vue 33/ 34

Mathurin Robiou est témoin lors du mariage de sa fille.

En revanche, il existe un autre acte de mariage concernant une Gillette Robiou fille de Michel Robiou et Julienne Herbert, à Saint Domineuc, le 17 Mai 1650 (Vue 32/ 34)
Notice
Arbre


09.05.2018   15:35

galatrave
Déodat de (seigneur de Caylus) CAYLUS
Guillaume Bernard d'OLARGUES est le père de Déodat de CAYLUS, sa mère est bien de CAYLUS.
Suivant JPB de Courcelles ; H de Barrau ; MLands ; roglo ; pierfit ; etc.

Citez vos sources SVP
Notice
Arbre


09.05.2018   14:37

galatrave
Caroline de COURTENAY
Caroline Eustachia, est bien la fille de Guillaume de Courtenay et de Frances Clack. Elle est née à Powderham en Angleterre.
Notice
Arbre


08.05.2018   08:31

galatrave
Miracle ou Miraille de LA VALETTE
Suivant Hippolyte de BARRAU et de JBP de COURCELLES
Notice
Arbre


03.05.2018   15:15

IMB1701
Antoinette DUMAS
Décès: http://www.archinoe.net/ark:/51302/b2559f0ffe02d87df7dd7fe7a02ca53d
Notice
Arbre


03.05.2018   15:11

IMB1701
Mathieu MAILLARD
Naissance: http://www.archinoe.net/ark:/51302/567b1f8e0d8d5888704ab1bd4492e063
Décès: http://archives.rhone.fr/ark:/28729/a011303477336CnJtFw/1/7
Notice
Arbre


03.05.2018   15:09

IMB1701
Anne FAYOLLE
Naissance: http://www.archinoe.net/ark:/51302/0137dd4bc92cb7b763ed647c7504405a
Décès: http://archives.rhone.fr/ark:/28729/a011303477336E77eqC/1/3
Notice
Arbre


03.05.2018   15:05

IMB1701
Claude FAYOLLE
naissance: http://www.archinoe.net/ark:/51302/00d9d537caf61c0c2d7fe3ac6b0cdf53
Notice
Arbre


03.05.2018   15:02

IMB1701
Jeanne CHARRETIER
Naissance: http://www.archinoe.net/ark:/51302/9519d18bca394ec9f25d04beac115bb8
Décès: http://www.archinoe.net/ark:/51302/63ae66074d171fbbd109628a153cc105
Notice
Arbre


01.05.2018   06:45

galatrave
Othon de LA ROCHE-SUR-L'OGNON
Surtout croisé en 1202 et duc d'Athènes et de Trèbes de 1205 à 1225

Source : article Famille de La Roche (Rigney) de Wikipedia (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA
Notice
Arbre


30.04.2018   18:12

BAR0144
Pierre JAILLARD
Administrateur de l'INSEE
Notice
Arbre


28.04.2018   09:06

greglazor
Single Piece Property "Send To Location" Issue
Hello,

It would either not work or send to an incorrect counter. I was able to get it to perform the way I wanted by creating a calculated property representative off all the necessary criteria on both the sending and receiving counter and using the calculated property. I tried several permutations and it eventually started sending the unit to random destination counters. I've never used the send to another counter before so I don't know if this issue exists in previous versions.

Hello,

Please help.

I didn't find the right solution from the Internet.

References:-
http://www.vassalengine.org/forum/viewtopic.php?f=3&t=5763
[url=https://blog.advids.co/20-great-animated-company-overview-video-examples/]Company Overview Examples[/url]

Thanks
Répondre


28.04.2018   09:06

greglazor
Single Piece Property "Send To Location" Issue
Hello,

It would either not work or send to an incorrect counter. I was able to get it to perform the way I wanted by creating a calculated property representative off all the necessary criteria on both the sending and receiving counter and using the calculated property. I tried several permutations and it eventually started sending the unit to random destination counters. I've never used the send to another counter before so I don't know if this issue exists in previous versions.

Hello,

Please help.

I didn't find the right solution from the Internet.

References:-
http://www.vassalengine.org/forum/viewtopic.php?f=3&t=5763
[url=https://blog.advids.co/20-great-animated-company-overview-video-examples/]Company Overview Examples[/url]

Thanks
Répondre


27.04.2018   23:51

GAR1317
Antoine BRAC
Docteur en Médecine de la faculté de Montpellier, bourgeois de Lyon.
Notice
Arbre


27.04.2018   23:48

GAR1317
Hugues DELAFONT
Echevin de Beaujeu (69)
Notice
Arbre


27.04.2018   22:38

GAR1317
Jehanne de (dame de Silly) BAUBE de VIENNE
NB : Ascendance erronée de Jeanne BAUBE, dame de Silly.
Notice
Arbre


27.04.2018   20:01

LaurentWQT
Marie Perrine FAVERAYS
On trouve dans Capedia le personnage suivant : Pierre PATARD (1620-1690), sieur de la Cherbonnière. Ce personnage a effectivement existé et j'en suis personnellement l'un des nombreux descendants.

Mais il y a une erreur qu'il faut absolument rectifier : elle concerne son épouse.

Dans Capedia, on nous dit que la femme de Pierre PATARD s'appellerait Marie Perrine de REUGNY de FAVERAY (1625-1660).
Or cela est totalement faux !

La véritable épouse de Pierre PATARD s'appelle en réalité Marie Perrine FAVERAIS (ou FAVERAYS) et non pas de REUGNY de FAVERAY. Elle est née le 26 mars 1627 à Fougères (Ille-et-Villaine) et elle a épousé Pierre PATARD le 30 octobre 1647 à Fougères. Marie Perrine FAVERAIS est la fille de Julien FAVERAIS et de Jeanne BRAUT : elle n'est donc pas la fille de François de REUGNY de FAVERAY et de Marie de LOUSEAU ! Marie Perrine FAVERAIS a eu au moins trois frères et soeurs, tous nés à Fougères : Michel né vers 1622, Julien né le 16/8/1624, Jeanne née le 1/04/1636.

Comment expliquer cette confusion entre Marie Perrine FAVERAIS et « Marie Perrine de REUGNY de FAVERAY » ? L'explication est très simple...

François de REUGNY de FAVERAY et son épouse Marie de LOUSEAU ont effectivement existé et ils sont signalés dans le « Dictionnaire de la noblesse » de La Chesnaye-Desbois, édition de 1778, page 76. Ils n'ont eu que deux enfants : Jean et Madeleine. On remarque immédiatement que La Chesnaye-Desbois ne mentionne donc à aucun moment l'existence d'une Marie Perrine de REUGNY de FAVERAY comme ayant été leur fille. Et pour cause : elle n'a jamais existé !

Malgré cette non-existence, un pseudo-généalogiste a cru bon d'affirmer, il y a quelques années, que Marie Perrine FAVERAIS (originaire de Fougères en Bretagne) était soi-disant la fille de ce François de REUGNY de FAVERAY (d'une famille nivernaise). Ce pseudo-généalogiste a bêtement tenu le raisonnement suivant : puisque Marie Perrine originaire de Fougères en Bretagne a pour patronyme FAVERAIS, alors elle est forcément une fille issue de la famille des REUGNY, seigneurs de Faveray dans le Nivernais ! Il a donc confondu le patronyme FAVERAIS, très répandu à Fougères au XVIIe siècle, avec le nom d'une terre située dans le Nivernais, également appelée Faveray (ou Favray). Une confusion des plus simplistes et naïves !

Il n'y a pourtant absolument aucun lien de parenté entre les FAVERAIS de Fougères et les REUGNY de FAVERAY du Nivernais.

Cela a par ailleurs été mis en évidence il y a plusieurs années déjà par Thibaut Patard, auteur d'une remarquable "Histoire généalogique des Familles Patard". Cet auteur a fait un très important travail de recherches dans les archives, notamment notariales, et pas seulement dans les registres paroissiaux. Il ressort de ces recherches que l'épouse de Pierre PATARD est en fait Marie Perrine FAVERAIS, d'origine bretonne, et non Marie Perrine de REUGNY de FAVERAY d'origine nivernaise.

Malgré cela, cette confusion perdure aujourd'hui. Non seulement dans la base Capedia mais aussi sur de nombreux sites de généalogie, à commencer par Geneanet où j'ai compté pas moins de 40 arbres généalogiques différents qui reproduisent cette même erreur !!! Marie Perrine FAVERAIS y apparaît sous le nom de « Marie Perrine de REUGNY de FAVERAY » ! Sans compter les arbres généalogiques sur d'autres sites comme Geni, Myheritage, etc.
Quelques arbres généalogiques sur Geneanet sont toutefois plus sérieux et évitent de relier Marie Perrine FAVERAIS à la famille de REUGNY. Mais ils sont très minoritaires.

Un exemple d'arbre sérieux sur Généanet, celui de Lydia POUJOULAT (lpoujoulat) :
https://gw.geneanet.org/lpoujoulat?lang=fr&pz=sandie&nz=poujoulat&ocz=0&p=perrine&n=faverais

Par ailleurs, la base ROGLO apporte la précision suivante : « Les Faverays, famille bourgeoise de Fougères, ne doivent pas être confondus avec la famille nivernaise de Reugny de Faveray, avec laquelle une confusion est parfois établie » (voir la page de Marie-Perrine Faverays sur Roglo).

En conséquence : la femme de Pierre PATARD de la Cherbonnière n'est pas la fille de François de REUGNY et de Marie de LOUSEAU. Elle n'est donc pas une descendante de Saint Louis. Il faut donc griser toute cette branche.
Notice
Arbre


01.05.2018   06:45

ALB0410
Othon de LA ROCHE-SUR-L'OGNON
Cité en 1221.
Notice
Arbre


27.04.2018   00:22

GAR1317
Noël Charles RÉMOND
Notaire à Auxerre puis à Besançon
Notice
Arbre


20.04.2018   12:03

PEA1816
Denisette de (dame d'Angivilliers) PERCEVAL
Jean d'Auvergne, premier du nom, releva, du chef de sa femme, un fief de l'évêché de Beauvais assis à Autheuil, au mois de juin 1460.
De son alliance avec Denise de Perceval, dame d'Angivilliers, d'Autheuil et d'Aiglantiers (en Beauvaisis), veuve de Thibaut, dit Lorange, et fille de Pierre de Perceval, écuyer, seigneur d'Angivilliers et d'Alix de Longpré, dame d'Autheuil, il laissa au moins un fils : Jean d'Auvergne.
Notice
Arbre


20.04.2018   12:02

PEA1816
Jean d' (seigneur de la Futaille et d'Autheuil) AUVERGNE
Jean d'Auvergne, premier du nom, releva, du chef de sa femme, un fief de l'évêché de Beauvais assis à Autheuil, au mois de juin 1460.
De son alliance avec Denise de Perceval, dame d'Angivilliers, d'Autheuil et d'Aiglantiers (en Beauvaisis), veuve de Thibaut, dit Lorange, et fille de Pierre de Perceval, écuyer, seigneur d'Angivilliers et d'Alix de Longpré, dame d'Autheuil, il laissa au moins un fils : Jean d'Auvergne.
Notice
Arbre


20.04.2018   07:14

ahector
Guillaume de LOUBES
Si l'on suit Beauchet-Filleau, 2ème édition, il y a 2 Guillaume LOUBES différents, mariés avec deux Jeanne de POIX ou de POUEZ, respectivement en 1403 et 1432, la deuxième est sans contesttion possible la fille d'Adam de POIX, seigneur de Villemort [près de St-Savin, 86], de Forges, de Concrémiers, de Rolniers et de Coussay, et de Marie SAVARY de LANCOSME, la soeur de Jean II de POIX (1410-1487) qui lui constitua une dot de 40 livres sur les terres échues à eux deux par la mort de leurs parents et plus psécialement sur la terre de Manzay ; pour la seconde la filiation n'est pas donnée !
Contrat de mariage par Dargenton Notaire Montmorillon Le jour de la Saint-Berthomier 1403, c'est-à-dire la Saint-Barthélémy, le 24 août. Source : Gaspard Thaumas de la Thaumassière "Histoire du Berry".
Notice
Arbre


18.04.2018   14:51

DAP1152
Catherine FREMAULT
Echevin de Mons
Notice
Arbre


16.04.2018   22:10

ALB0410
Robert de (seigneur du Breuil) COURCELLES du BREUIL
Cité en 1265.
Notice
Arbre


15.04.2018   17:15

ALB0410
Guillaume (seigneur de La Marade) BERTRAND
Cité en 1538.
Notice
Arbre


15.04.2018   10:39

lemonsyl
Antoine (sieur de La Fermerie) BARJAUD
La date de décès d'Antoine BARJAUD est le 26/03/1659 et non 1679 (Registre paroissial en ligne de Faux la Montagne vue 63/216)
Notice
Arbre


16.04.2018   07:43

lemonsyl
Jeanne VEYRIER
Jeanne VEYRIER est décédée entre 1680, date de naissance de sa dernière fille Françoise et 1686 date de la naissance d'une fille de son époux Yrieix DALESME avec Magdeleine FAURIER.
Notice
Arbre


15.04.2018   00:33

lemonsyl
Marie LAMY de LURET
Marie LAMY de LURET est baptisée dans l'église de St Michel des Lions à Limoges
Notice
Arbre


15.04.2018   00:31

lemonsyl
Jeanne CHABROL
Jeanne CHABROL est née en 1642 son parrain est Léonard de MASSIOT conseiller du Roi, sieur du Muraud, habitant de la ville de Saint Léonard. C'est son grand-père, père de Marie de MASSIOT.

Il y a probablement une erreur sur la date de mariage de Jeanne CHABROL avec Jacques LAMY, ce serait plutôt le 02/08/1667 d'après la revue Amitiés Généalogiques du Limousin n°26 (sinon en 1655 Jeanne Chabrol aurait 13 ans).

Il est vrai qu'il existe un congé datant du 22 janvier 1655 à St Jean Ligoure pour un mariage entre "Jacques LAMI sieur de Luret de la ville de Limoges avec damoiselle Jeanne CHABROL de ce bourg", mais peut-être est ce la fille d'un autre couple CHABROL...
Notice
Arbre


15.04.2018   00:04

lemonsyl
Joseph (sieur de Bachellerie) ROULHAC
Conseiller du Roi et son procureur en l'élection de Limoges, d'après le congé de mariage de son fils Joseph de Roulhac datant de 1665
Notice
Arbre


10.04.2018   13:11

jeanyves
David Mégas (empereur de Trébizonde) COMNÈNE
Empire byzantin sous les Comnènes

Après un net recul de ses frontières en Asie mineure et la perte de ses possessions en Italie dans la deuxième moitié du XIe siècle, l'Empire byzantin entreprit sous les Comnènes une période de redressement continu bien qu'incomplet. Cinq empereurs (Alexis Ier, Jean II, Manuel Ier, Alexis II et Andronic Ier) tentèrent pendant 104 ans et par divers moyens de tenir tête aux noblesses terrienne et militaire, soit en favorisant des membres de leur propre famille (Alexis Ier), soit en faisant appel à des conseillers de l'extérieur (Jean II), soit en privilégiant l'une d'elle (Manuel Ier), soit en persécutant l'une et l'autre (Andronic). La réforme du système monétaire conduite par Alexis Ier permit de relancer la vie économique et commerciale, mais cette dernière fut contrariée par l'ascendant de plus en plus considérable que prirent les marchands vénitiens d'abord, génois et pisans ensuite, établis à Constantinople. Sur le plan extérieur, les Comnènes cherchèrent à freiner l'avancée des Turcs en Anatolie tout en maintenant de bonnes relations avec eux pour avoir les mains libres dans la délicate conduite des relations avec les royaumes francs de Palestine et de Syrie et, à travers eux, avec les puissances européennes qui leur étaient apparentées. Mais ce furent les Normands qui, après s'être attaqués aux possessions byzantines du sud de l'Italie et s'être dirigés vers Constantinople, portèrent le coup de grâce à cette dynastie.

Source : article Empire byzantin sous les Comnènes de Wikipedia (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA
Notice
Arbre


10.04.2018   13:01

jeanyves
Constantin COMNÈNE STEPHANOPOLI
C'est à Porto Vitylo que les Grecs conclurent leur contrat de transport pour Gênes avec le capitaine du navire.

En voici le texte traduit de l'italien :



"Entre les soussignés :

Daniel, capitaine commandant le navire le "Sauveur" de nationnalité française du port de Marseille,

D'une part,

Et les habitants, prêtres, jeunes hommes et vieillards de la ville de Vitylo (Laconie),

D'autre part,

A été exposé ce qui suit :

M. le capitaine s'engage à embarquer sur son navire le « Sauveur » les habitants de la ville de Vitylo, au nombre de huit cent environ, de les conduire en lieu chrétien pour fuir les infidèles et mourir dans le saint baptême du Christ.

Du traité conclu avec la République de Gênes par l'intermédiaire de M. Petrarchi Giustinani qui s'est entendu verbalement et par écrit avec plusieurs de nos anciens de Vitylo, il résulte que nous irions saluer le chef de la République, prince charitable et généreux que nous voulons accepter comme notre seigneur : nous désirons nous mettre sous sa protection, ainsi qu'il est convenu, et il nous traitera aux mêmes conditions et avec les mêmes égards que ses propres sujets.

M. le capitaine Daniel, aussitôt que toutes les familles avec leurs effets et les vivres nécessaires à la durée de la traversée seront embarqués, doit faire voile vers Gênes ou Livourne selon que le vent le dirigera vers l'une ou l'autre des dites villes : il mettra de Vitylo à l'un des ports d'Italie un délai de dix jours, sauf le cas de force majeure 1

A notre arrivée à Gênes, nous nous obligeons tous solidairement à payer cinq réaux de nolis par personne, grands et petits indistinctement.

Si quinze jour après notre arrivée à Gênes nous n'avons pas payé la dite somme, nous nous engageons à payer au capitaine vingt réaux par jour d'indemnité.

Personne ne pourra débarquer ni faire débarquer les bagages avant que la totalité du nolis ne soit versée entre les mains du capitaine.

Cet engagement est pris solidairement par tous les passagers.

Fait en double à Porto Vitylo le 20 septembre 1675.

Suivent toutes les signatures.

Archives d'État de Gênes, liasse Grecorum. »

1le navire mis 97 jours pour arriver à bon port et 120 grecs avaient péri.
Notice
Arbre


16.05.2018   11:37

lemonsyl
Noëlle BARJAUD
Source : généalogie de Jacques DUBAYLE issue de "Généalogies limousines et marchoises - Tome V", saisie par Sylvie MAZURE.

D'après les contrats de mariage retranscrits par le CGHML, les autres enfants de Jean BARJAUD et Léonarde THIVEAU sont :
-Antoine BARJAUD marié en 1638 à Anne VANGINOT, sieur de La Fermerie (l'Affermerie sur les registres paroissiaux), décédé le 25/03/1659 à Faux la Montagne
-Léonarde BARJAUD mariée en 1640 à Léonard VANGINOT

et peut-être

-Jeanne BARJAUD mariée avant 1655 à Pierre DUBAYLE, procureur fiscal et notaire royal de La Feuillade (Faux la Montagne, résidant au lieu-dit La Loy)
-Pierre BARJAUD marié à Jeanne VANGINOT avant 1655, décédé en 1658

Sources actes CGHML et registres paroissiaux en ligne de Faux la Montagne (Creuse)
Notice
Arbre


09.04.2018   23:33

lemonsyl
François LARTHE
François LARTHE est sieur du Leyris, bourgeois d'Ordaleix.

François LARTHE et Léonarde JAGOT se sont mariés le 12 février 1668 à Gentioux-Pigerolles, d'après le site internet www.archives23.com consulté le 09/04/2018

Il décède en 1719, veuf de Louise DUBAYLE puis de Léonarde JAGOT ; il avait testé devant Maître ROUX de Royère de Vassivière le 7 mai 1682.
Notice
Arbre


16.05.2018   11:30

lemonsyl
Léonarde JAGOT
François LARTHE et Léonarde JAGOT se sont mariés le 12 février 1668 à Gentioux-Pigerolles, d'après le site internet www.archives23.com consulté le 09/04/2018

Léonarde JAGOT est la fille de François JAGOT et de Noëlle BARJAUD
Elle est née à Gentioux dans la Creuse et est décédée probablement à Royère de Vassivière le 30 avril 1716 (le registre paroissial mentionne son nom à cette date mais exceptionnellement aucun commentaire n'est écrit concernant son inhumation !)

Elle a au moins un frère, Anthoine JAGOT, notaire royal à partir de 1691 ; il est marié à Lisonnette CHAMBOUX qui vient de Peyrelavade en Corrèze
Notice
Arbre


10.04.2018   11:29

lemonsyl
François (sieur de la Chaume) JAGOT
Source : généalogie de Jacques DUBAYLE issue de "Généalogies limousines et marchoises - Tome V", saisie par Sylvie MAZURE.

Fançois JAGOT était notaire royal et sieur de la Chaume
Notice
Arbre


07.04.2018   09:56

capedia
René HILLERIN
Ecuyer de sa tante Marguerite d'York, seigneur du Bois et de la Forêt-Saint-Hilaire.
Notice
Arbre


06.04.2018   22:47

SOL1329
Josiah Stephen Gundry (directeur de mines) NICHOLLS
né à Houaïlou en Nouvelle-Calédonie.
Notice
Arbre


05.04.2018   19:04

jeanyves
Yolande de MONTFERRAT
Née à Casale, elle est la fille de Guillaume VII, marquis de Montferrat et sa seconde épouse Béatrice de Castille. Ses grands-parents maternels sont le roi Alphonse X de Castille et sa femme Violante d'Aragon. Yolande (variation de Violante) a hérité du prénom de sa grand-mère.

En 1284, Andronic II, veuf de son premier mariage avec Anne de Hongrie, épouse Yolande (qui prit le nom d'Irène, impératrice). Yolande peut faire valoir les droits de la dynastie des Montferrat sur le royaume de Thessalonique

Il a ensuite été prouvé que le Montferrat italien n'avait pas d'héritiers mâles vivant de la dynastie Aleramici, et les fils d'Eirene avaient le droit d'en hériter à la mort de 1305, le frère de John, je Eirene, marquis de Montferrat.

Le couple a eu quatre enfants :

Jean Paléologue (c. 1286-1308), despote
Théodore Ier, marquis de Montferrat (1291-1338) qui hérite du titre à la mort de Jean Ier de Montferrat, frère de Yolande
Démétrios Paléologue (d. Après 1343), despote, père d'Irène Paléologue mariée à Jean VI Cantacuzène.
Simone Paléologue (1294-après 1336), qui épousa le roi de Serbie Stefan Milutin.

Yolande (Irène) quitte Constantinople en 1303 pour s'installer à Thessalonique. Elle y organise sa propre Cour, contrôle ses propres finances et même la politique étrangère jusqu'à sa mort quatorze ans plus tard. L'historien Nicéphore Grégoras la dépeint comme un leader ambitieux et arrogant

Source : article Yolande de Montferrat (1274-1317) de Wikipedia (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA
Notice
Arbre


04.04.2018   14:19

GAR1317
Jean AGUILHON
Notaire royal à Pradelles (43)
Notice
Arbre


04.04.2018   14:16

GAR1317
Paul AGUILHON
Notaire royal à Pradelles (43)
Notice
Arbre


04.04.2018   13:51

GAR1317
Julien LE FORESTIER
Notaire royal de Pradelles (en Velay)
Notice
Arbre


10.04.2018   13:01

jeanyves
Constantin COMNÈNE STEPHANOPOLI
En 1672- chef privilégié des Grecs en Corse, Progeteros
Notice
Arbre


02.04.2018   23:56

fdde33
Léon Léonard CHATARD
Docteur en médecine
Notice
Arbre


02.04.2018   15:40

ROC0017
François (chevau-léger de la garde du roi) GAY de NEXON
Tué le 29 juillet 1693 à la bataille de Neerwinden en Flandres .
Notice
Arbre


02.04.2018   15:11

ROC0017
Marie LAMY
Le 22 Août 1566 Marie Lamy veuve de Paul de Gay , conseiller du roi , donne à ferme la seigneurie de Nexon à Pierre de Villoutreys et ses fréres .
Notice
Arbre


02.04.2018   13:43

LaurentWQT
Confusion entre Choiseul-Praslin et Choiseul-Beaupré
Je signale une grosse erreur dans Capedia. On y affirme en effet qu'un certain César de Choiseul-Praslin (décédé le 20 janvier 1823 à Nice) serait le fils de César Hippolyte de Choiseul-Praslin (1757-1793) et de Louise Joséphine de Choiseul d'Esguilly (1761-1837).

Cela est parfaitement faux !

Ce César, prétendument "de Choiseul-Praslin", s'appelle en réalité César de Choiseul-Beaupré : il est né le 22 décembre 1781 à Reuil, en Seine-et-Marne ; il est décédé le 20 janvier 1823 à Nice ; il s'est marié en premières noces le 13 août 1811 à Paris avec Ida du Cluzel. Et il est en réalité le fils de Charles de Choiseul-Beaupré (1739-1820) et de Françoise Walsh (1758-1793). Ces deux derniers sont indexés dans Capedia.

En revanche, César Hippolyte de Choiseul-Praslin (1757-1793) et son épouse Louise Joséphine de Choiseul d'Esguilly (1761-1837) ont effectivement eu un fils également prénommé César. Mais celui-ci, né le 2 juillet 1782 à Paris, est mort très jeune et donc sans descendance, le 1er décembre 1786 à Paris.

Il y a donc manifestement une confusion entre César de Choiseul Praslin (1782-1786) et César de Choiseul-Beaupré (1781-1823).

Cette erreur est très fréquente mais elle a été signalée et rectifiée en 2009 dans la base Roglo.

Signalons par ailleurs que, parmi les descendants de César de Choiseul-Beaupré (1781-1823), on trouve une certaine Béatrice Pasquier de Franclieu, qui n'est autre que la première épouse de Michel d'Orléans, fils du comte de Paris (1908-1999).

Cordialement
Répondre


29.03.2018   22:21

Beaumont
Martin (seigneur de Sainte Guitte) ANGLÈS
Capitaine de 1000 hommes à pied dans le Régiment de La Frédière, sous les ordres d'Alphonse d'Ornano, Lieutenant Général du Dauphiné, il était surnommé le Capitaine Sainte Guitte.
Notice
Arbre


27.03.2018   06:44

capedia
Alfred de VIGNY
Alfred Victor Vigny puis comte de Vigny, né le 27 mars 1797 à Loches, et mort le 17 septembre 1863 à Paris 8e, est un écrivain, romancier, dramaturge et poète français.

Figure influente du romantisme, il écrit parallèlement à une carrière militaire entamée en 1814 et publie ses premiers poèmes en 1822. Avec la publication de Cinq-Mars en 1826, il contribue au développement du roman historique français. Ses traductions versifiées de Shakespeare s'inscrivent dans le drame romantique, de même que sa pièce Chatterton (1835). Son oeuvre se caractérise par un pessimisme fondamental, et une vision désenchantée de la société. Il développe à plusieurs reprises le thème du paria, incarné par le poète, le prophète, le noble, Satan ou bien le soldat. Sa poésie est empreinte d'un stoïcisme hautain, qui s'exprime en vers denses et dépouillés, souvent riches en symboles, annonçant la modernité poétique de Baudelaire, Verlaine et Mallarmé.

Alfred de Vigny naît à la fin du xviiie siècle, au sein d'une famille issue de la vieille noblesse militaire. Après une vie de garnison monotone – il passe quinze ans dans l'armée sans combattre–, il fréquente les milieux littéraires parisiens et notamment le Cénacle romantique de Victor Hugo. De 1822 à 1838, il écrit des poèmes (Poèmes antiques et modernes), des romans (comme Stello), des drames (comme La Maréchale d'Ancre) et des nouvelles (Servitude et grandeur militaires) qui lui apportent la célébrité. En 1838, après une rupture sentimentale avec Marie Dorval et la mort de sa mère, Alfred de Vigny s'installe pour la première fois au Maine-Giraud, son domaine situé en Charente. Il goûte à la solitude et prend soin de sa femme malade et constamment alitée. De retour à Paris, il se mêle de nouveau à la vie politique et littéraire. Il parvient en 1845 à se faire élire, au bout de la cinquième tentative, à l'Académie française. En revanche, candidat en Charente, lors des élections de 1848, il échoue à la députation.

Par la suite, il effectue plusieurs séjours au Maine-Giraud, avec Mme de Vigny pour seule compagnie, mais vit surtout à Paris. Il écrit peu, publie rarement, mais médite et lit beaucoup. Il meurt d'un cancer de l'estomac, après une lente agonie qu'il supporte avec patience et stoïcisme. Son recueil posthume Les Destinées est publié en 1864. Son Journal est révélé en 1867.

Source : article Alfred de Vigny de Wikipedia (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA
Notice
Arbre


23.03.2018   10:07

POP1812
Marguerite du COMBOUT
Source : Bibliothéque numérique du Poher, vues 64 à
66, Centre Généalogique et Historique du Poher. Elle est descendante de la famille du Combout de Penfeunten, originaire du lieu du Combout en Querrien. A ne pas confondre avec la famille du Cambout, originaire de Cambout près de Rohan. La question d'une racine commune ne semble pas crédible.
Notice
Arbre


22.03.2018   23:36

ALB0410
Jean (seigneur de Sansac) PRÉVOST de SANSAC
Cité en 1469.
Notice
Arbre


22.03.2018   23:28

ALB0410
Marie de LIVENNE
Citée en 1605.
Notice
Arbre


22.03.2018   22:53

ALB0410
Robert de MONTBERON
Cité en 1276.
Notice
Arbre


21.03.2018   11:25

WEB1811
Gilbert CHEVALIER
journaliste
Notice
Arbre


21.03.2018   11:25

WEB1811
Véronique JULIA
journaliste
Notice
Arbre


21.03.2018   11:21

WEB1811
Augustin JULIA
architecte DPLG
Notice
Arbre


20.03.2018   21:00

WEB1811
Juliette Louise Lina GAILLARD
pianiste
Notice
Arbre


20.03.2018   14:50

WEB1811
Catharina ORTH
Dr Carl Gustav Philipp KNETSCH (1874-1938), directeur des Archives nationales de Marbourg : Anhntafel Johann Wolfgang GOETHE, Leipzig 1932
aussi http://www.goethe-genealogie.de/verwandtschaft/ahnentafel/ahnentafel.html
Notice
Arbre


19.03.2018   12:45

WEB1811
Geneviève Marguerite PIRÉ SOIT PIRET
physicienne
Notice
Arbre


19.03.2018   09:16

galatrave
Félicie de MONTDIDIER-ROUCY
Morte le 3 mai suivant :
Szabolcs de Vajay ‘Ramire II' (1966), p. 730, quoting Necrologio de San Victorián.
Notice
Arbre


18.03.2018   21:34

WEB1811
Christine ou Styne ZZ_792952
Le patronyme de Christine (diminutif Styne), employée au Château des Landgraves à Marbourg, n'est pas connu.
Notice
Arbre


18.03.2018   20:46

WEB1811
David Eugène MOTTIER
professeur de science comptable
Notice
Arbre


18.03.2018   20:45

WEB1811
Edouard Louis Eugène MOTTIER
ingénieur - pilote IFR
Notice
Arbre


18.03.2018   19:16

WEB1811
Lucile GARNOTEL
pianiste
Notice
Arbre


18.03.2018   19:15

WEB1811
Sébastien GRAILLE
Docteur en droit - avocat
Notice
Arbre


18.03.2018   19:14

WEB1811
Jacqueline GARNOTEL
licenciée en droit
Notice
Arbre


18.03.2018   18:44

WEB1811
Blanche Pauline dite Lily MOTTIER
ingénieur Arts et Métiers
Notice
Arbre


18.03.2018   18:25

WEB1811
Olivier BÜRKI
médecin oncologue
Notice
Arbre


18.03.2018   18:16

WEB1811
Jules Albert BÜRKI
gentlemen farmer
Notice
Arbre


18.03.2018   17:35

WEB1811
Jacques Max LAMBERT
docteur en informatique - banquier
Notice
Arbre


18.03.2018   16:21

WEB1811
William Auguste MOTTIER
ingénieur - entrepreneur
Notice
Arbre


18.03.2018   16:11

WEB1811
Ludwig KNAUSS
maître brasseur à Couvet (Neuchâtel)
Notice
Arbre


18.03.2018   16:11

WEB1811
Amöna Maria Elisabeth GREINEISEN
Amöna: prénom germanisé dérivant du laitn Amoena (agréable - aimable)
Notice
Arbre


18.03.2018   14:44

WEB1811
Abraham GREINEISEN
1596: étudiant à l'Université d'Uppsala (Suède), puis à Heidelberg (1598) - commerçant
Notice
Arbre


18.03.2018   14:42

WEB1811
Georg Philipp GREINEISEN
étudiant à Heidelberg et à Wittenberg (ville de Luther)
prédicateur de la Cour.

Fondations Francke à Halle (Saale)
Centre d'études Août Hermann Francke
- Archives -

Base de données sur les manuscrits individuels dans les services d'archives historiques :

date du décès: 22/02/1731 Lieu de décès: Rosbach.
Sexe: M.
Bio: 1683-1689 pasteur dans Herchenhainer.
Le 09/10/1695 s'inscrit à l'université de Wittenberg.
1689 - 1731 aîné du pasteur en chef de Rosbach / Westphalie.
Petits-enfants: Johann Gerhard Otternhagen 1719 étudiants dans le hall.
preuve biographique: album Academiae Vitebergensis. Série jeune. Partie 2 (1660-1710). Modifié par Fritz Juntke. Edité par la Commission historique pour la province de Saxe et Anhalt. Salle 1966 (oeuvres de la Bibliothèque universitaire et du Land de Saxe-Anhalt à Halle ad Saale, Vol 1), pp 141;
immatriculation à l'Université Martin Luther de Halle-Wittenberg. Partie 1 (1690-1730). Rev. par Fritz Juntke. Salle 1960 (= travail de la Bibliothèque universitaire et régionale de la Saxe-Anhalt à Halle ad Saale, 2), p 322; Rosenkranz, Albert: Rheinische prêtre comme aumônier de Brandebourg. Dans: Monatshefte für Eglise évangélique de la Rhénanie History 19 (1970), pp 59-65, p 170
Notice
Arbre


18.03.2018   14:40

WEB1811
Achatius KNAUSS
chirurgien praticien à l'Hôpital d'Augsbourg
Notice
Arbre


18.03.2018   14:39

WEB1811
Friedrich Julius Conrad KNAUSS
chirurgien à Augsbourg (Bavière)
Notice
Arbre


18.03.2018   14:35

WEB1811
Jacob Friederich HENSSLER
maître brasseur à Bâle
Notice
Arbre


18.03.2018   14:34

WEB1811
Olivier CAIRUS
directeur de la Fondation des Clefs de Saint-Pierre
Notice
Arbre


18.03.2018   14:33

WEB1811
Elise Constance WEBER
docteure en théologie
Notice
Arbre


19.03.2018   12:28

WEB1811
Paul Eugène HENSSLER
architecte
député au Grand Conseil de Genève
Bibliographie:
L'architecture à Genève 1919-1975, 2 vol. Payot;
Sabine LOB-PHILIPPE, L’inspiration médiévale dans l’architecture urbaine à Genève au début du 20e siècle, Revue suisse d’art et d’architecture, 54 (1997) cahier 2, p. 155 et n. 40, 41 et 42
Corinne WALKER, La rue de Beaumont - un square entre ville et campagne, Genève 2007, pp. 58-59, 64-65;
Mario RAMPINI et Nicolas CRISPINI, Rampini 1946-2006, vol I. pp. 34-37, éd. 2008 (sur les immeubles du ch. Thury)
XXe - Un siècle d'architecture à Genève - éd. Infolio, Genève 2010, pp. 112-113
Champel-les-Bains - Office de patrimoine et des sites, Genève 2011, pp 110-113
Jean-Claude CAILLEZ, François Durafour pionnier de l’aviation, éd. Cabédita 2012, p.105 n.16 et p. 128
Christian VELLAS, Les rues qui racontent Champel-Florissant, Slatkine 2012, pp. 13, 80, 118 et 157
Armand BRULHART, 1922-2010 Une compression architecturale, éd. AGA, Genève 2010, pp. 20 et 109
Björn ARVIDSSON et Fabienne FRAVALO: La Belle Epoque de l’ornement Genève 1890-1920, Ed. Infolio 2015, pp. 370, 371, 382 et 389,
Mireille P.F. GEORGE, Catalogue raisonné de l’œuvre de P. Eugène Henssler (à paraître)
Notice
Arbre


18.03.2018   14:32

WEB1811
Antoine Frédéric BOZIO
docteur en économie
Notice
Arbre


18.03.2018   14:31

WEB1811
Guillaume Alexandre BOZIO
docteur en médecine
Notice
Arbre


18.03.2018   14:31

WEB1811
André Paul BOZIO
professeur émérite de cardiologie
Notice
Arbre


18.03.2018   14:30

WEB1811
Anne-Marie Madeleine WEBER
docteure en médecine
Notice
Arbre


18.03.2018   14:37

WEB1811
Pierre-Christian WEBER
avocat
a.président de la Cour de justice et de la Cour de cassation de Genève
Notice
Arbre


18.03.2018   21:29

WEB1811
Ludwig ORTH
Ludwig ORTH, fils d'Antonius ORTH, riche bourgeois de Marbourg (Landgraviat de Hesse), est né dans cette ville vers 1456 où il est mort en juillet 1522.

Il étudie à Erfurt (1477), devient maire de Marbourg (1482-1492), puis trésorier principal (1484) et maître architecte (1495) .
Ludwig ORTH a épousé la fille illégitime du Landgrave Henri III de HESSE MARBOURG (voir sources ci-après sous CONTZEL).
Il existe près de 1000 descendants d'Henri III de HESSE MARBOURG, issus de sa liaison avec Christine adolescente (Styne), dont CONTZEL est née vers 1457.
On notera que Johann Wolfgang GOETHE descend en droite ligne de Ludwig ORTH et de CONTZEL par Elisabeth, leur cinquième enfant (cf. Dr Carl Gustav Philipp KNETSCH (1874-1938), directeur des Archives nationales de Marbourg : Anhntafel Johann Wolfgang GOETHE, Leipzig 1932 et aussi http://www.goethe-genealogie.de/verwandtschaft/ahnentafel/ahnentafel.html
Notice
Arbre


20.03.2018   10:15

WEB1811
Ne... de CONTZEL
CONTZEL (ou Kuntzel) dite "Dietz" ou "de Hesse"

Le patronyme de sa mère prénommée Christine (raccourcie à Styne), servante au Château des Landgraves à Marbourg, n’est pas connu.

Il existe près de 1000 descendants d'Henri III de HESSE zu MARBURG, issus de sa liaison adolescente avec Christine (Styne).

En premières noces, CONTZEL avait épousé le peintre Johannes DEITZ le 16 août 1481 à Marbourg ; elle était alors désignée comme la fille illégitime du landgrave Henri III de Hesse Marbourg, surnommée « la demi comtesse nationale ».

En secondes noces elle épousa Ludwig ORTH, l'un des plus riches bourgeois du landgraviat de Hesse-Marbourg.

Le matériel généalogique a été exploité par les études sur l'ascendance de GOETHE (cf. ad Elisabeth ORTH, fille de Contzel).

L'interdépendance entre les descendants de CONTZEL, légitime épouse du bourgmestre Ludwig ORTH, avec ceux de la branche éteinte des HESSE-MARBURG issue du mariage d'Henri III avec la comtesse von KASTELNENBOGEN est démontrée par des actes.

Pour une liste de descendants : Hessische Familienkunde 1928, 3e année, n° 2, pp. 34-35 et n°3, pp. 65-86.

Bibliographie :
SCHLEUSSNER, in Deutsches Familienarchiv vol. 3, 5 et 14, - éd. Degener et Cie., Neustadt an der Aisch, 1960).
Dr Carl Gustav Philipp KNETSCH (1874-1938) directeur des Archives nationales de Marbourg :
Anhntafel Johann Wolfgang GOETHE, Leipzig 1932.
Dr J.F. JACOBS, in « GÉNÉALOGIE » (1977) vol. 4, p. 52, on lit que Contzel, Cuntzel, Kontzel, Kuntzel est mentionnée dès 1473 comme « unsers Herrn Tochter (la fille de notre souverain) et/ en 1480, comme « Dochter unelich (fille illégitime) Contzel.
La Maison Brabant. Généalogie des Ducs de Brabant et des comtes de Hesse, 2 vol., Darmstadt 1917 et 1931 spéc. vol 1 (1917) p. 65 : « advenue une fille illégitime du landgrave Henri III, non nommée. – Ibid, 5e vol (1931). p. 425, cite à l’occasion de sa première union avec le peintre DEITZ „La fille naturelle du seigneur Heinrich III s’est mariée 16 août 1481 » .
Notice
Arbre


17.03.2018   14:55

VER1606
Léopold VERTADIER
héros de la guerre 14-18 ; Croix de Guerre étoile d'Or - fusilier d'élite
Notice
Arbre


14.03.2018   22:03

ALB0410
Richard, baron du (baron de La Luthumière) HOMMET
Cité en 1180.
Notice
Arbre


14.03.2018   16:37

PIC0317
Jourdain, seigneur de DAMPIERRE
Archives de Dampierre 289 AP/3.
Notice
Arbre


18.03.2018   16:56

WEB1811
Henri, landgrave de HESSE-MARBURG
Ahnentafel Johann Wolfgang GOETHE, Leipzig 1932, Zentralstelle für Deutschen Personen - und Familiengeschichte e. V Das Haus Brabant. Genealogie der Herzoge von Brabant und der Landgrafen von Hessen, 2Bde, Darmstadt 1917 und 1931

Christine's *exact* name still needs to be researched and is in progress at the moment. Goethe's Ahnentafel shows her with as: **N., Christine (Styne,Steyn,Steyna). Frau des 1480 + Malers Johannes (Henne) Dietz (Ditze) zu Marburg, 1471 FF. 1499.** It *probably* boils down to the fact that Christine had an affair with Heinrich III in about 1457. She had his child, and then married Johannes Dietz, who died in 1480. The daughter Contzel was mentioned as early as 1471, and was married in 1481. Source: Michael Dehler, Guenter TodtSyne DIETZ est mentionnée dans le Livre de Service du landgrave Guillaume II en 1501 parmi tous ses gens de maison (StA Marburg, cité en note 2 du texte du Dr Hans Enno KORN "Eine Nachkommenlinie Landgraf Heinrichs III. von Hessen"
Notice
Arbre


11.03.2018   15:03

MON0628
Arthur DILLON
Il quitta à 11 ans le Ditchley château de son enfance pour rejoindre son régiment.
Son père lui fit fait adieux en ces termes :
Voici donc venu le jour où vous allez nous quitter afin de rejoindre votreRegiment.
Je vous ai mandé, Monsieur mon fils, car il m'appartient de vous dire ce qu'il sied à un gentilhomme.
Sachez que l'homme qui souhaite commander un jour doit apprendre d'aborda Recevoir des ordres.....”
Notice
Arbre


11.03.2018   14:07

MON0628
Charlotte LEE
Au milieu d'une formidable agitation intellectuelle due à l'encyclopedie De Diderot , au mois de septembre 1750 elle affrontait pour la troisième fois les dangers de l'accouchement et son père s'exclama “ Voici Arthur, colonel- propriétaire du régiment Dillon.Que sa Gloire soit à la hauteur de ceux quil'ont Precede
Notice
Arbre

11.03.2018   14:07

MON0628

Son oncle,Robert Lee, 4ème duc de Lichfield, n'ayant pas eu de descendance masculine,elle hérita de lui le château de Ditchley, une grosse fortune et une enviable place de dame d'honneur auprès des souverains anglais

Compléter


11.03.2018   13:27

MON0628
Arthur, 10e viscount, dit comte DILLON
Le Régiment Dillon se composait d'un bataillon de 700 hommes divisés en treize compagnies plus la compagnie propre du colonel, aux-quelles s'ajoutait des cadets en nombre variable, un chirurgien barbier et un aumônier.
Notice
Arbre

11.03.2018   13:27

MON0628

En dépit de son jeune Âge ( 20 ans ) il fut confirmé par Louis XIV dans son grade de colonel le 1 juin 1690.
Il allait mener une brillante carrière au service de la France, fut nommé Maréchal de camp á 34 ans, brigadier en 1704, lieutenant général en 1706.
Il fut l'amant de madame de Tencin ( la belle et scélérate Chanoinesse ) suivant Diderot.
Elle fut célébré pour ses romans et son esprit, elle aurait dit nettement “On voit bien, á la façon dont Il nous a traitées, que Dieu est un Homme”

Compléter